L’expansion intérieure

Avril 2020. La France est en confinement.
Inquiétudes, incertitudes, adaptation, nous tentons tou.te.s de prendre nos marques dans ces circonstances exceptionnelles.
Pour ma part, je profite de ce temps hors du monde pour renouer avec mes passions, mes sujets de prédilection… et le blogging personnel !

Un blogging sans pressions, sans enjeu, sans stratégie.
Un blog où je ne cherche pas à avoir plus de lecteurs, un blog pour le plaisir d’écrire.
Simplement ça.

Je n’ai pas envie de tenir un « journal du confinement » mais je ressens le besoin de me livrer, de partager, d’habiter ce coin d’Internet que j’ai trop longtemps délaissé.

Et parce que Tira Taghuri, c’est moi. Profondément et entièrement moi.

Ce blog, je l’ai ouvert de manière anonyme, puis je l’ai utilisé comme blog professionnel, jusqu’en octobre 2019, date à laquelle j’ai créé le Café des Rêves, le nouvel écrin de mon activité.

Mais il a toujours été cela : une extension de moi.
Et aujourd’hui, une expansion de mon monde intérieur.

Cette période est étrange. D’un côté, l’horreur absolue devant la pandémie, l’annonce quotidienne des contaminé.e.s et des mort.e.s.

D’un autre côté, une douceur indécente dans mon cocon familial.
Je fais partie des privilégié.e.s : celleux qui ont un toit sur la tête, de la nourriture dans les placards et le frigo, le chauffage, Internet… et une bonne santé.

Je fais partie des privilégié.e.s : celleux qui ont de l’amour au quotidien, pour qui travailler à la maison est un acquis, et qui ont un enfant assez jeune pour que l’école à la maison ne soit pas une corvée.

Je fais partie des privilégié.e.s : celleux qui profitent du confinement pour se recentrer, avancer sur des projets, prendre du temps pour elleux-mêmes.

Je vis bien mon confinement, parce que je ne vois pas de quoi je pourrais me plaindre.

Parce que c’est grâce au confinement que je reprends du service ici. Sans plan établi. Sans ligne éditoriale. Sans rien d’autre que la joie d’écrire et de partager avec toi mes pépites, mes coups de coeur, mes coups de sang.

D’ailleurs, en parlant de coup de coeur, à l’heure où je t’écris, Mediapart propose une offre d’abonnement avec les 3 premiers mois gratuits. Je dis ça, je dis rien.

J’ai repris l’art journaling, à fond, ça me fait un bien fou. Je me suis, de nouveau, lancée dans le 100 days project, 100 jours pour réaliser un projet, quel qu’il soit, souvent créatif. Ce sera ma 4ème participation. Je ne suis jamais allée au bout, mais ce n’est pas grave. C’est le genre de challenge que j’adore démarrer, qui m’apporte toujours beaucoup, même si je ne vais pas au bout.
Cette année, je vais me lancer dans 100 jours de journaling, à base de collages (histoire de vider un peu mon stock de papier).
Je partagerai ici mes avancées.

Il est tard, ce jeudi soir. Je laisse là mon clavier.
Je te donne rdv tout bientôt !
En attendant, prends soin de toi !

Sofia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.