The Painted Diaries – Janvier 2019 : Dessin à l’aveugle

Salut à toi !

Comme je te l’expliquais en début d’année, en 2019, je me lance dans un challenge créatif quotidien : The Painted Diaries. Aujourd’hui, je reviens sur le mois de Janvier !Si tu veux savoir pourquoi je me suis lancée dans un challenge d’art quotidien, je t’explique tout dans cet article !

Le challenge est divisé en 12 mois, chaque mois ayant une thématique particulière. Si elle est commune aux participants, elle est suffisamment large pour laisser chacun-e libre dans son interprétation. En janvier, nous avons exploré les dessins à l’aveugle.

Qu’est-ce que le dessin à l’aveugle ?

Le principe de cette technique est de dessiner sans regarder sa feuille. Plusieurs façons de procéder existent :

  • Fixer l’objet ou le sujet que tu souhaites dessiner et en reproduire les contours et certains détails sans regarder ta feuille.
  • Mémoriser un objet ou un sujet devant toi, puis le dessiner les yeux fermés.
  • Fermer les yeux et dessiner un objet ou sujet à partir de ton imagination.

(photo d’un objet que j’ai dessiné + photo de mon dessin)

Qu’est-ce-que j’ai appris ?

C’est un excellent moyen de lâcher prise sur le résultat. Cet exercice amène à prendre plaisir au processus, aux sensations physiques de la main qui trace, du crayon ou stylo qui danse sur la feuille. Les premiers jours ont été troublants. J’étais tentée de regarder, oh à peine 1 seconde, ma feuille, pour vérifier que je n’étais pas trop au bord, que mon dessin ressemblait quand même à quelque chose… mais j’ai joué le jeu et peu à peu, je me suis détachée du « tout faire comme il faut » pour m’amuser à reproduire les images que j’avais en tête. Cela m’a aidée à me détendre vraiment pendant le dessin et à apprécier le résultat toujours inattendu, à voir la poésie de l’imperfection dans mes réalisations. J’ai noté un détail intéressant : sur certaines de mes pages, alors que je pensais faire des mouvements assez vastes, je traçais, en réalité, des dessins vraiment petits. Cela m’a interpelée sur la peur, quasi constante, que j’avais de dépasser de la feuille et sur le fait, qu’inconsciemment, je bridais parfois mon mouvement. Beaucoup plus que je ne le pensais. J’ai ainsi fait le parallèle entre ce réflexe gestuel et le fait que dans la vie, je n’osais pas toujours y aller franco. Et crois-moi, à partir du moment où j’ai lâché cette peur de sortir des limites de la page, dans ma vie, plein de choses se sont débloquées et j’ai arrêté de me retenir ! Voilà un effet auquel je n’aurais pas pensé… en tout cas, pas aussi rapidement !

Concrètement, qu’est-ce que ça a donné ?

J’ai dessiné chaque matin, avec mon premier thé de la journée. Les dessins étaient rapides à faire, cela n’a donc nécessité aucune organisation particulière, si ce n’est d’avoir mon carnet et mon stylo à portée de main !

J’ai varié les sujets traités, pour ne pas m’ennuyer pendant ce mois de création :

Tira Taghuri - The Painted Diaries 1    Tira Taghuri - The Painted Diaries 2 agenda    Tira Taghuri - The Painted Diaries 3 Pot à crayons

Les deux premières semaines, je me suis concentrée sur des objets de mon quotidien, ma déco. Ainsi, je pouvais avoir mon modèle sous les yeux, directement depuis mon bureau. Pratique et ludique ! Une façon de voir ma décoration autrement !

Tira Taghuri - The Painted Diaries January 2019 Autoportraits 1    Tira Taghuri - The Painted Diaries January 2019 Selfportraits 2

Inspirée par les réalisations d’autres participant-e-s, j’ai tenté les autoportraits pour la troisième semaine. C’était vraiment très chouette comme exercice. J’ai trouvé assez révélateur la façon dont je me suis dessinée. Là, je dessinais directement à partir de mon imagination. Mais je pense refaire des autoportraits à l’aveugle, en me regardant dans un miroir ou à partir de photos, et comparer les résultats.

Tira taghuri - The Painted Diaries January 2019 Portraits    Tira Taghuri - The Painted Diaries - January 2019 Plants

La quatrième semaine a été plus chaotique. J’ai délaissé mon stylo gel pour mes feutres Tombow. Je n’ai pas du tout aimé le rendu avec les feutres, préférant de loin l’aspect « esquisse » du stylo noir.

Après les autoportraits « de face », j’ai voulu faire des autoportraits « de profil ». Et j’ai détesté. Après deux tentatives, j’ai arrêté. J’ai donc réalisé des portraits de mon fils. Puis à la fin de la semaine, lassée, j’ai dessiné des plantes.

Les tout derniers jours, je suis revenu à mon cher stylo pour dessiner des oliviers, un de mes arbres préférés, et une dernière page résumant le mois, avec un remerciement à Riet, la créatrice du challenge !

Je suis vraiment ravie d’avoir plongé dans ce challenge. Déjà parce que j’ai créé tous les jours avec une fluidité que je n’aurais pas imaginé ! Ensuite parce que je me suis beaucoup amusée, que j’ai évolué dans mon rapport à l’acte créatif et que j’ai adoré certaines des pages réalisées.

Tu peux retrouver l’intégralité de mes pages sur mon compte Instagram, ou sous le hashtag #sofiacréetouslesjours.

Pour voir les créations des autres participant-e-s, dont certaines sont vraiment incroyables, c’est sous le hashtag #thepainteddiaries.

Chaque mois, je te donne rendez-vous ici, sur le blog, pour un article sur le mois précédent ! J’espère que cette expérience t’aura donné envie d’essayer les dessins à l’aveugle. Si c’est le cas et que tu postes sur Instagram, n’hésite pas à me taguer !

A très bientôt !

Sofia

Une réponse

  1. Hello Tira,
    Comme disent les jeunes…..C’est chelou ton truc….Enfin je pense que les nouveaux jeunes ne disent plus ça. Je suis très intrigué par ta passion du journaling. Car j’ai du mal à comprendre le but….La différence avec mes propres lubies ( écrire et dessiner à minima 20 minutes par jour…Mais sur des supports différents et surtout sans dater). Mais je suis un gentil garçon…Alors au premier février j’ai commencé ta consigne du mois de janvier ( le côté rebelle sans doute). Pour l’instant je ne suis pas très heureux du résultat. Je suis d’accord avec toi sur les « sensations » de dessiner les yeux fermés. Mais c’est le produit final qui me laisse froid sinon indifférent. Je n’y reconnais pas ma mythologie intérieure. J’ai rajouté ( les yeux ouverts) des titres aux dessins. Sans doute pour les ancrer d’une certaine manière. Je dessine avec un seul stylo pour ce mois….Un feutre avec une pointe 003mm. Un mois avec la même consigne c’est long.
    Au mois de mars j’ai décidé de réhausser des photos et des cartes postales avec de la peinture….Surement en minutant sinon ça peut durer des plombes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.