Ecriture – Ecrire pour le plaisir

Salut à toi !

Aujourd’hui, je te (re)parle écriture. Mais surtout, je te parle plaisir. L’écriture est au coeur de ma vie actuellement, que ce soit au travail où je rédige les dossiers de demande de subvention de l’asso, dans mon activité indépendante (puisque je suis relectrice et accompagnatrice en écriture), en tant qu’artiste, avec la rédaction de mon roman, en tant que blogueuse, et bien sûr, au coeur de mes relations sociales, puisque je communique beaucoup par messages, sms et sur les réseaux sociaux.

Je me donne les moyens d’écrire, j’investis dans mon écriture, je m’investis dans mon écriture. A tel point que j’en ai un peu fait une overdose. En réalité, je n’ai pas saturé de l’écriture en soi, mais de l’écriture « dans le cadre d’un projet » ou de l’écriture « utile ». Et là, j’ai envie de renouer avec l’écriture plaisir. L’écriture sans enjeu, sans projection, sans obligations. J’ai envie de renouer avec l’écriture « plaisir des mots qui s’alignent ». Avec une écriture plus spontanée, intuitive, moins orientée. Bien sûr que j’aime écrire pour mes projets, ou même en écriture libre introspective, notamment dans mes pages du matin. Mais le plaisir de laisser libre cours à mon imaginaire, de partir d’une petite idée, d’un mot, d’une image et de tirer le fil de l’écriture, ça n’a pas de prix ! C’est un peu comme un gâteau que l’on déguste, avec la bonne surprise de découvrir différentes saveurs à chaque bouchée. J’ai envie de partager cela, ici aussi. Sans pression, sans engagement, comme ça vient. Pour le plaisir. Et je t’invite à en faire de même dans les commentaires.

A l’heure où j’écris, j’ai déjà bu 1 litre de thé. Voici donc L’ode Au Thé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.