Explorer sa vulnérabilité #4 : Force et Vulnérabilité avec Vanessa 02

Salut à toi !

J’ai le plaisir de te proposer aujourd’hui la page d’art journaling que j’ai réalisée cette semaine. J’y traite de ma plus grande force et de ma plus grande vulnérabilité : mon fils.

Je t’en parlais dans cet article, la maternité a été pour moi le déclencheur de grandes prises de conscience sur moi-même. En même temps que je devenais mère, j’ai découvert cette force insoupçonnée que j’avais en moi : l’amour inconditionnel, en même temps que la fragilité la plus brute : la peur de perdre cet être auquel je venais de donner la vie, et dont j’étais responsable. Les premiers mois ont été émotionnellement éprouvants. J’ai appris à faire confiance à ce bébé qui grandissait, j’ai essayé de me faire confiance, même si ça a été très dur (et ça l’est encore parfois).

En devenant mère, je me suis engagée sur le chemin de l’acceptation de moi, de l’Artiste en moi, un chemin que je parcours encore. Je ne pense pas qu’il se finira un jour. Je pense que la parentalité nous amène toujours de nouveaux défis, de nouvelles joies, de nouvelles découvertes… impossible de se reposer sur ses lauriers ! Et j’apprends, jour après jour, à m’adapter, à me réinventer. C’est ainsi que j’ai découvert mes forces, mes aspirations profondes, ou plutôt que je me suis autorisée à m’écouter davantage.

Et en même temps, ce sentiment de vulnérabilité, de fragilité extrême, à la pensée qu’un malheur lui arrive, m’a déjà paralysée sur place. Jusqu’à ce qu’un jour, il devait avoir 2-3 mois, je décide de lui faire confiance. Je l’ai regardé dormir dans son berceau et je nous ai fait la promesse de toujours, toujours, avoir confiance en lui, en sa force.

C’est ce que j’ai voulu représenter dans cette double-page.

J’ai réalisé différentes couches de papiers, représentant les épaisseurs de peurs et de croyances dont je ne voulais plus. Pour apporter un peu de  texture, j’ai utilisé un pochoir en forme quadrillée avec de la modeling paste, et j’aime beaucoup le relief apporté à la page. Les étoiles ont une symbolique forte pour moi : mon fils est fasciné par le ciel de nuit, et adore regarder la lune et les étoiles depuis tout bébé. Pour ma part, les étoiles représentent des repères solides dans la vie, des compagnes discrètes et fidèles qui sont toujours là, au-dessus de nous, même quand on ne les voit pas.

Derrière la photo, j’ai glissé une carte de project life sur laquelle j’ai écrit quelques phrases à mon fils… des confidences que j’aime savoir là, cachées et accessibles à la fois.

Pour découvrir la création de Vanesse, rendez-vous sur son blog ! http://dans-mon-crane.blogspot.fr/

Sur Instagram, retrouve nos posts sous le hashtag #forceetvulnérabilité.

Et toi ? Quelle est ta plus grande force ? Ta plus grande vulnérabilité ?

Dis-moi tout dans les commentaires !

Pense à prendre soin de toi et de ta créativité !

Sofia

Pour suivre l’actualité du blog et recevoir de l’inspiration directement dans ta boîte mail,

inscris-toi à la newsletter : L’Inspi de Tira !

Une réflexion sur “Explorer sa vulnérabilité #4 : Force et Vulnérabilité avec Vanessa 02

  1. Nicolas Moutard Abeille dit :

    J’aime le vertige. J’aime le vertige après coup. Celui d’être face à un être qui a une confiance absolue en nous. Je me souviens d’un petit garçon inconscient ( comme tout les enfants) qui s’est approché d’un parapet de montagne et qui saute dans mes bras…inconscient du danger. Je le rattrape. Je vois le vide autour de nous…Je me rends compte de la vulnérabilité. Surtout la mienne. Celle qui se révèle lorsque des êtres humains se livrent à nous, nous font entièrement confiance. être à la hauteur…sans avoir le vertige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *