Comment j’ai retrouvé l’envie de bloguer

La fameuse panne d’écriture, le manque d’inspiration dont beaucoup parlent sur les blogs, j’en sors. Je l’ai subie, ça m’a valu une longue interruption sur ce blog. Et en retrouvant l’envie et la motivation, j’ai également analysé le pourquoi du comment. Je partage avec toi mes réflexions.

Pourquoi j’ai perdu l’envie de bloguer

 –      Les contraintes du quotidien : Entre le travail et la vie de famille, les journées sont bien
remplies. L’arrivée de bébé a complètement chamboulé mon rythme et j’ai eu besoin d’un an pour retrouver une nouvelle organisation qui me permette d’avoir un peu de temps pour moi. Sans compter les préoccupations basiques auxquelles nous sommes tous confrontés (la paperasse administrative, les courses à faire, qui va chercher le petit à la crèche, …). Je me suis ainsi éloignée petit à petit du blog, de mes envies, ma boussole interne s’est déréglée.
–       Une ligne éditoriale trop floue dans ma tête : A la base, j’avais créé Tira Taghuri pour parler littérature et écriture. Et puis, j’ai eu envie d’écrire sur d’autres centres d’intérêt et j’ai commencé à élargir les sujets, les idées d’articles que je notais ça et là… tant et si bien que je me suis perdue en cours de route. Je sentais bien qu’en élargissant trop, j’allais partir dans tous les sens. Et en même temps, je n’arrivais plus à me recentrer. D’où, blocage.
–       Un manque de prise de recul : J’avais remplacé « pourquoi je veux bloguer » par « il faut que je blogue ». Je lis beaucoup de blogs, certains quotidiennement. Du coup, je me suis mis une sorte de pression : « je dois impérativement écrire 3 ou 4 fois par semaine, surtout au début », « je ne connais rien à la photo, et encore moins aux logiciels de retouche » ou encore « je ne suis ni webmaster, ni designer, ni infographiste, je ne peux donc pas avoir un joli blog »… Bref, tu vois le topo : je me suis dévalorisée. Je me suis comparée à des blogueurs qui ont des connaissances et des compétences poussées dans ce domaine, soit parce que c’est leur métier, soit parce qu’ils ont fait appel à un professionnel, soit parce qu’ils bloguent depuis longtemps et qu’ils ont appris des choses sur le tas. Erreur fatale !
–          Mon absence d’organisation pour bloguer : J’aime la spontanéité que propose le blogging. De ce fait, je ne me suis imposée aucune contrainte, aucun rythme d’écriture et de publication. Du coup, la procrastination s’est installée.
Comment j’ai repris la plume
–         J’ai analysé mon rythme de vie : Frôlant le burn-out, au retour des vacances, j’ai décidé de réfléchir à mon rythme et mon organisation personnels et professionnels. En analysant les moments où j’avais du temps libre, j’ai réalisé que certains étaient des moments propices à la concentration (la sieste du petit le dimanche après-midi par exemple). Et surtout, j’ai commencé à me lever plus tôt le matin, tant que mes hommes dorment encore. Et boire mon thé en feuilletant mon magazine préféré, en écrivant dans mon journal ou juste en écoutant de la musique, ça m’a fait du bien. Et ça m’est venu d’un coup au bout de quelques jours. Cette quiétude matinale est parfaite pour bloguer. C’est comme ça que je m’y suis remise.
–          J’ai recentré ma ligne éditoriale : J’ai commencé par un bon brainstorming pour clarifier et rajuster mes envies pour le blog : c’est pourquoi j’ai décidé de me recentrer sur la lecture et l’écriture, tout en laissant la porte ouverte à mes autres hobbies. Car au final, tous mes centres d’intérêt ont un point commun : les mots.
Edit du 08/04/2017 : bon, entre-temps, j’ai re-re-re-vu la ligne éditoriale du blog, qui est maintenant axée sur la créativité, à travers deux credo : “De la Curiosité naît l’Abondance” et “Les Mots sont importants : utilisons-les à bon escient”…
–    J’ai fait baisser la pression : J’ai décidé d’être plus indulgente avec moi-même. J’ai besoin de roder mon écriture, de peaufiner le design de mon blog. Mais ça, ça demande du temps, ça demande d’expérimenter des choses et d’attendre un peu pour voir ce que ça donne. Evoluer demande du temps et si mon blog n’est pas parfait, eh bien, ce n’est pas grave. Je vais l’améliorer petit à petit. Pour l’instant, je m’y sens bien et je n’ai qu’à espérer que les lecteurs apprécieront mon univers, aussi simple soit-il.
–        J’arrête de me comparer : Surtout aux autres blogueurs, surtout aux plus expérimentés. Par contre, je m’en inspire. S’inspirer de personnes qu’on admire aide à s’améliorer, à changer de point de vue, à sortir de sa zone de confort. Et ça, j’aime bien.
–     J’ai créé un rituel de blogging : J’ai besoin de ce petit rituel pour me mettre dans les bonnes dispositions pour écrire : je m’installe à mon petit bureau dans un coin de la chambre, avec une tasse de thé, de la musique douce dans mon casque (là, par exemple, j’écoute Nina Simone et c’est juste un moment de sérénité parfaite), et plein de jolies images que j’ai collées sur le mur devant moi pour me donner la pêche/le sourire/la motivation/l’inspiration quand je les regarde. Et j’ai réalisé que c’est important : m‘entourer de ce qui me fait plaisir, ce qui me fait du bien, pour me concentrer.
–        Concernant ma méga-prise de tête sur les photos : Vivent les photos libres de droit ! haha (bon, j’ai aussi acheté un livre sur la technique photo pour débutants, pour essayer d’acquérir quelques bases et m’améliorer à mon rythme et avec mon matériel de base, à savoir mon Smartphone et mon petit numérique basique – et j’écume aussi les articles de blog qui donnent des conseils sur la photo)
Comment je compte entretenir mon envie de bloguer
–          Vivre blog : En ouvrant davantage ma conscience à mon quotidien, j’ai plein d’idées d’articles qui apparaissent et que je m’empresse de noter.
–         Une idée simple = Un article : Je ne chercherai pas à faire compliqué, à tout dire dans un article. Si l’idée est complexe, je la décompose et j’en traite les éléments un par un.
–         Respecter mon rythme d’écriture :  Je ne vais pas forcément m’imposer un rythme de publication pour l’instant mais je sais que mes moments de blogging matinaux sont parfaits pour rester connectée à mon blog.
–          Créer des liens avec les blogs que je lis : Je suis une lectrice-commentatrice, j’aime beaucoup laisser un petit mot sur un article qui m’a plu. En tant que blogueuse, j’ai envie d’échanger aussi avec d’autres blogueurs pour partager nos expériences, nos univers, nos doutes, et nos succès !
–          Lier mes hobbies : Associer ma pratique artistique (écriture, art journaling, peinture, collage, mixed media…) avec le blogging, pour que mes différentes sources d’inspiration se nourrissent entre elles.
Et voilà un article un peu long mais je me suis dit que ce serait bien de partager mon expérience avec toi. Si ça peut te donner des idées, c’est tant mieux !
* Et toi ? Est-ce que tu blogues / as envie de bloguer ? *
*As-tu connu un passage à vide ? Comment l’as-tu géré ? *
* N’hésite pas à laisser un commentaire pour donner tes astuces ! *

6 thoughts on “Comment j’ai retrouvé l’envie de bloguer

  1. Luw says:

    Ton article est tout simplement canon et vraiment bien écrit ! On sent le plaisir que tu prends à présent dès que tu blogs, et ça fait vraiment plaisir ! Bon courage et surtout bonne continuation !! ♥
    XOXO
    Luw

  2. Mimireliton says:

    Quel blogueur n'a jamais connu ça… 🙂
    Mais tu es lucide et le.point que tu as fait me paraît fort ingénieux! Je suis sûre que ton blog va devenir de plus en plus prenant et que tu vas savoir le faire évoluer….S'inspirer des autres me paraît une bonne solution (d'autant que c'est ce que j'applique aussi 🙂 ).
    Quant aux photos,c'est en pratiquant que tu vas t'ameliorer et le numérique est parfait pour ça.Je te conseille vivement l'achat du livre «Composez,réglez,déclenchez» de Anne Laure Jacquart. Très bien expliqué,super adapté à ce que tu veux faire….
    Bon,je repasserai papoter ailleurs… biz!

  3. Sofia LM says:

    Je me sens moins seule quand je vois qu'il y a d'autres blogueurs qui traversent ces doutes. Mais mettre toutes mes pensées par écrit, ça m'a bien aidée à retrouver la motivation. Maintenant, il faut garder le cap ! 😉 Merci pour la référence du livre : ayant lu rapidement ton commentaire ce matin sur mon smartphone, pile au moment où j'entrais dans une librairie, ben… je l'ai acheté ! 😀

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *